L'Histoire de l'Église Copte Orthodoxe

Lis et découvre l'histoire de l'Église Copte Orthodoxe, depuis son annonciation dans l'Ancien Testament jusqu'aux temps modernes.

Première partie: L'Égypte, Terre de Dieu

L'Église Copte (copte vient du grec Aiguptos et veut dire égyptien) est l'église d'Égypte. Les coptes sont donc les héritiers directs du peuple pharaonique, ainsi cette culture pharaonique se retrouve dans l’art copte, les chants, l’écriture copte et bien d’autres domaines.

L'église fut annoncée d'ores et déjà dans la Bible :

"Ce jour-là, il y aura un autel du Seigneur au coeur du pays d'Égypte et une stèle du Seigneur près de sa frontière. Ce sera un signe et témoin pour le Seigneur, le tout-puissant, dans le pays d'Égypte : quand ils crieront vers le Seigneur à cause de ceux qui les oppriment, il leur enverra un Sauveur qui les défendra et les délivrera. Le Seigneur se fera connaître des Égyptiens et les Égyptiens, ce jour-là, connaîtront le Seigneur. Ils le serviront par des sacrifices et des offrandes, ils feront des vœux au Seigneur et ils les accompliront." (Ésaïe 19 :19-21)

En plus de cela, le verset se conclut par :

"Béni soit l'Égypte, mon peuple"

L'Égypte est également le seul pays autre que son pays d'origine, à être visité par le Seigneur Jésus-Christ, avec la Sainte Vierge Marie et Saint Joseph le menuisier. Une visite qui a été prophétisée dans la Bible dans le livre d'Ésaïe. (Ésaïe 19:1) L'Égypte est donc montrée comme un pays de refuge, en ayant réfugié non seulement la Sainte Famille mais également Abraham, Joseph, Jacob et ses fils, etc.

Seconde partie: Fondation de l'Église Copte

L'Église Copte a été fondée par Saint Marc, un des soixante dix disciples de Jésus et rédacteur d’un des quatre Évangiles. Très vite, il fut captivé par les enseignements de Jésus-Christ, à plusieurs reprises la mère de Saint Marc a reçu notre Seigneur et ses disciples dans sa maison.

Un jour, sous l'inspiration du Saint-Esprit il prit la direction d'Alexandrie, en Égypte. Arrivé là-bas, il était fatigué et sa sandale était abîmée, il se rendit donc chez un cordonnier du nom de Anianus, puis pendant qu'il lui reparaît la sandale, il se piqua accidentellement le doigt et cria en grec "Dieu est Un !". Saint Marc fut joyeux et lui guérit sa blessure miraculeusement, il commença alors à prêcher la parole de Dieu en Égypte, le nombre de fidèles augmenta énormément en Égypte.

Il ordonna Anianus évêque et nomina 3 prêtres ainsi que 7 diacres. Saint Marc fonda une église là où fut venue la Sainte Famille et aida Saint Paul dans son ministère.

Troisième partie: L'Égypte chrétienne

Vers la fin du deuxième siècle, l'église possède maintenant 40 diocèses et est présente dans toutes les régions égyptiennes. Cependant ça ne plaît pas aux empereurs romains, et c'est ainsi qu'en l'année 202 Septime Sévère commence les persécutions des coptes en créant l'interdiction du christianisme. Une persécution se mit en place et de nombreux martyres eurent lieu, l’école d’Alexandrie (école chrétienne) fut fermée et son doyen, saint Clément, contraint de fuir.

Les persécutions sur les coptes seront de plus en plus violentes jusqu'à 259 où l'empereur Gallien crée l'édit de tolérance. Cependant c'est avec l'arrivée de l'empereur Dioclétien, que les persécutions vont reprendre. C'est donc en 303-304 avec ses édits sur la persécution des chrétiens d'orient qu'il amena une terrible ère de persécution, 800 000 enfants, femmes, hommes sont martyrisés. L'église fut si meurtrie qu'elle décida de choisir le début du règne du tyran (284) comme début du calendrier copte.

Plus tard, c'est à Alexandrie que va naître la première grande hérésie, celle du prêtre Arius sur la nature du Christ. Arius exposa une théologie insistante, dans la Trinité, sur la spécificité du père seul « nom engendré » et « non devenu ». Par là, il dévalorisait la personne du fils, qui ne pouvait être coéternel au Père mais créer directement par lui. On en arrivait rapidement à nier que le Fils, fut véritablement Dieu. En 325, eut lieu le concile œcuménique de Nicée, le pape Alexandre s'y rendit accompagné de son diacre, Saint Athanase, le concile proclama le Fils « Vrai Dieu, issu de vrai Dieu, engendré non pas crée, consubstantiel au Père. Et Arius fut donc excommunié. Saint Athanase succéda à Alexandre et devenu le champion de la foi nicéene, en la défendant pendant toute sa vie. Il sera exilé plusieurs fois. Il est maintenant appelé Saint Athanase l'apostolique.

Lors du concile œcuménique de 431, présidé par Saint Cyril, le pilier de la foi, Nestor fut condamné et exilé à cause de l'hérésie de Nestor qui prônait que La Sainte Vierge ne puis être appelée la Mère de Dieu. En 451, eut lieu le concile de Chalcédoine, le pape Dioscore y défendra sa foi orthodoxe. C'est alors que le pape Dioscore y sera excommunié par les romains malgré sa foi orthodoxe, et c'est comme ça que l'Église Copte garda cette étiquette donnée par l'église romaine, d'église "monophysite".

Pourtant les faits historiques, la liturgie et les doctrines de l’Église Copte prouvent l’Orthodoxie de l'Église copte jusqu'à aujourd’hui. L'Église Copte n'étant pas présente lors du verdict, ne put accepter le contenu du concile et fut donc considérée comme église non chalcédonienne. C'est ensuite que beaucoup de patriarches seront exilés à cause de cet événement tragique.

Quatrième partie: l'Égypte musulmane

C'est en 641 que L'Égypte fut conquise par les musulmans, pour les coptes, ces musulmans avaient l'air des personnes qui allaient les libérer des perses et des byzantins. Le patriarche Benjamin fut restitué de son siège. Les coptes pouvaient pratiquer leur religion librement en échange de payer un impôt supplémentaire. Les coptes continuaient d'occuper les hautes responsabilités dans les administrations et les finances.

En 722 le calife ordonne la destruction des icônes coptes, ce qui va provoquer des rébellions. Et c'est comme ça qu'en 829, le calife va venir d’Irak à la tête de son armée pour mater la rébellion dans le sang, plusieurs milliers de Coptes furent déportés à Bagdad ou vendu comme esclaves. Au fil du temps, les discriminations sont de plus en plus humiliantes et la situation des coptes de moins en moins heureuse. En 1055, le vizir enferme le patriarche Christodule, fait fermer toutes les églises et ajoute beaucoup de taxes aux coptes.

Bien que dans les années 1100 la situation s'est apaisée, la population chrétienne était véritablement minoritaire dans un pays islamisé, la langue copte qui était la langue nationale se limita à la liturgie. Et même la liturgie à partir de la fin du XIIe siècle va commencer à être célébrée en partie en arabe. Pendant les croisades, les musulmans craignant que la cathédrale Saint Marc d'Alexandrie serve de refuge pour l'ennemi, la rasent. C'est seulement vers 1811, que la situation des coptes s'améliore à nouveau lorsque le vice-roi Mehemet Ali se rendit compte du parti qu'il pouvait tirer des coptes.

Poser une question

Si vous avez une question, quelque chose que vous ne comprennez pas ou une suggestion pour le site informez-le en remplissant ce formulaire !