Saint Jean 17

Découvre l'histoire des papes de l'église copte orthodoxe.

En ce jour de l’an 1461 des martyrs (1745 après Jésus Christ) décéda le pape Jean XVII, le 105ème patriarche de la prédication de saint Marc. Ce père naquit à Mallawy. Ses parents le prénommèrent Abd-el-Sayyed. A l’âge de vingt-cinq ans il s’enrôla au monastère de saint Antoine où il devint moine. Lorsque le pape Jean XVI voulut réhabiliter le monastère de saint Paul, il choisit quatre moines pour s’y installer. Abd-el-Sayyed faisait partie de ce groupe et s’occupa de le repeupler. Parallèlement, il mena une vie d’ascétisme et passait son temps dans la lecture et l’écriture. En conséquence le pape Jean XVI l’ordonna prêtre en même temps que le moine Morgâne qui devait devenir le 104ème patriarche sous le nom de Pierre VI.

Lorsque le siège de saint Marc devint vacant par le décès du pape Pierre VI, les évêques et les notables se réunirent pour prier puis organisèrent un tirage au sort. En conséquence ce père fut choisi et il fut sacré patriarche à l’église du martyr Mercure, le détenteur des deux épées au vieux Caire le 6 Taubi 1443 des martyrs (1727 après Jésus Christ). Selon la coutume de cette époque, il se rendit dans le caveau de son prédécesseur pour recevoir la croix et le bâton, mais les os du mort se mirent à claquer. De ce fait il fut très effrayé. En conséquence, il mit fin à cette habitude.

Ce pape prit soin de l’édification d’une église au monastère de saint Antoine et une autre au monastère de saint Paul aux frais du notable Guirguis es-Sorouguy. De plus il sacra un métropolite pour l’Ethiopie.

A son époque, le pape de Rome Clément XII voulut rapprocher les coptes de l’Eglise catholique. Celui-ci institua une école pour enseigner aux étudiants comment répandre cette idée en plus de leurs études théologiques. Il envoya en haute Egypte les diplômés de cette école à la recherche des jeunes gens intelligents pour les inscrire dans les écoles catholiques avant de les envoyer à Rome en budgétant une grande somme d’argent dans ce but. Parmi ceux qui firent des études à Rome il y a Raphaël el-Toukhy qui fut évêque du Fayoum pour les coptes catholiques[3]. Après sa consécration le pape de Rome le convoqua afin d’imprimer les livres liturgiques coptes orthodoxes après les avoir modifiés pour les mettre en conformité avec les croyances de l’Eglise catholique. Plus tard ils attirèrent vers eux Antoine l’évêque de Guerga et d’Akhmîm alors, il fut excommunié par l’église orthodoxe. En conséquence, il partit pour Rome où il décéda.

Lorsque le pape Jean vit les efforts que faisait l’église catholique, il se mit à rappeler aux fidèles la doctrine orthodoxe pour les éclairer. Après qu’il eut achevé son bon combat, il décéda en paix. On l’ensevelit et ils prièrent pour ses funérailles à l’église de la sainte Vierge Marie à Hârât-el-Roum puis ils l’emmenèrent en procession pour l’enterrer à l’église du martyr saint Mercure le détenteur des deux épées, dans le caveau des patriarches.

Poser une question

Si vous avez une question, quelque chose que vous ne comprennez pas ou une suggestion pour le site informez-le en remplissant ce formulaire !